Logo
De la vie en bateau à la vie en camping.

Après 22 ans de navigation, nous avons décidé de vendre le bateau il y a deux ans. Pendant cette période, nous avons navigué sur la plupart des eaux intérieures des Pays-Bas avec notre famille de trois enfants. Nous avons également parcouru une grande partie de la mer du Nord et de la Manche, de la Belgique à l'Angleterre, en passant par la France, la mer des Wadden et le Danemark. Pendant les vacances d'été, nous naviguions souvent sur de grands plans d'eau et pendant les week-ends, près de chez nous, sur le Braassemermeer ou le Kagerplassen.

C'est ce que nous avons fait pendant 17 ans avec notre Bay of Plenty II, un Bavaria 37 de près de 12 mètres. Un voilier marin avec beaucoup d'espace, une cabine de maître à l'avant et deux grandes cabines à l'arrière pour les enfants. Entre les deux, une mer d'espace avec de grandes banquettes, une cuisine et un coin navigation.

Après 10000 miles nautiques (18500km), nos enfants, âgés de 23-19-17 ans, ne nous accompagnaient plus souvent. Nous nous sommes donc retrouvés à l'arrière du bateau à la fin de la saison 2021 et avons réfléchi à l'avenir, en nous demandant ce que nous allions investir dans le bateau pour l'année suivante. Après avoir investi massivement dans de nouvelles voiles et dans l'amélioration de l'équipement de navigation au début de la première année du Covid, c'était maintenant au tour de la coque immergée.

Tout en discutant, nous nous sommes demandé quelle serait la valeur réelle du bateau. Après avoir contacté le concessionnaire, il s'est avéré que, comme sur le marché des caravanes et des camping-cars, il y avait une pénurie de bateaux neufs et d'occasion. Cela s'explique en partie par le désir des gens d'avoir des loisirs plus indépendants et plus locaux, inspiré par le Covid. En conséquence, la valeur des bateaux a été favorablement affectée et la vente est soudainement devenue une option. Penser à ne plus avoir de bateau ressemblait à un deuil ; les sports nautiques étaient notre mode de vie. Nous avons choisi de vendre plutôt que d'investir, une « pause » de bateau, pensions-nous à l'époque.

Nous nous sommes dit : si vous êtes deux maintenant, vous n'aurez pas besoin de plus !

Plus tôt dans l'année, j'avais pris place dans une Adria Action Sport avec mon collègue lors de son lancement. Nous avons tous deux été surpris par la forme, l'espace, la lumière et le design intérieur de l'Action. Tout y est : tiroirs coulissants, toilettes avec douche rétro-éclairée, grand réfrigérateur, banquette facilement convertible avec des canapés sur lesquels on peut faire une sieste. Toutes les fenêtres peuvent être ouvertes avec des moustiquaires et des stores. En outre, la version Sport a une allure très cool avec ses jantes tout-terrain noires brillantes et son châssis surélevé. Nous nous sommes dit : si nous sommes deux maintenant, nous n'aurons pas besoin de plus !

Cette réflexion nous est restée. Après avoir vendu le bateau, il est vite devenu évident que nous voulions à nouveau notre propre véhicule de loisirs. Nous aimons sortir le plus souvent possible et, pour ce faire, la liberté de mouvement est indispensable. Un week-end ou deux semaines. Ensemble ou avec des amis, aller où l'on veut avec sa propre petite maison, c'est ce que nous aimons faire. Le lien avec l'Action Sport s'est donc fait facilement.

L'Action est petite et fine, avec son volume de 4x2 mètres, un gros morceau plus petit que le bateau. Mais il est aussi beaucoup plus rapide, plus soigné et plus compact. On ne peut plus tout emporter, ce n'est plus nécessaire quand on est deux. Tout ce dont nous avons besoin tient dans le bateau, avec de la place en plus. Les préparatifs se font désormais à la porte et non plus au port. L'entretien et les coûts associés sont incomparables. L'hivernage du bateau a coûté autant que l'entreposage de la caravane pendant une année entière. Y compris l'entretien par BOVAG.

Nous avons toujours pensé à un camping-car pour plus tard, après la vie en bateau. Avec le bateau, le nombre de jours de vacances disponibles détermine votre autonomie, car vous naviguez à une vitesse inférieure à 10 km/heure. Le temps et les marées jouent également un rôle important ; si vous avez trois semaines de vacances et que vous êtes obligé de vous arrêter quelques jours à cause du mauvais temps, ou si la marée est contre vous, il vous manquera peut-être quelques jours pour revenir à temps d'un port du sud de l'Angleterre, par exemple, jusqu'aux Pays-Bas. Avec un camping-car, vous n'avez pratiquement pas ces limitations et, en plus, vous avez un plus grand rayon d'action dans le même laps de temps, donc une zone de vacances complètement différente. Et vous pouvez éviter le mauvais temps en vous déplaçant ou en adaptant votre programme.

Grâce à mon travail, j'ai l'occasion d'emprunter un camping-car de temps en temps, c'est pourquoi nous avons opté pour une caravane. De cette manière, nous limitons les frais d'entretien et de stockage et nous disposons de notre propre véhicule de loisirs à tout moment. Le choix de l'Action Sport s'est rapidement imposé et correspond parfaitement à nos attentes. La vie en bateau a cédé la place à la vie de camping et nous aimons cela. La caravane se monte et se démonte rapidement et le camping ressemble ainsi à la liberté que nous avions avec le bateau. Nous avons dû nous habituer à conduire une caravane dans la circulation. Avec un bateau, on largue les amarres et on a l'impression d'être en vacances. Maintenant, il faut se frayer un chemin dans une circulation souvent dense avant d'arriver à destination et d'en profiter.

Nous avons séjourné dans plusieurs campings aux Pays-Bas. Des campings bien-être aux campings à la ferme, de la Zélande à la Veluwe. Et à l'étranger, du Lago Maggiore à Port Grimaud, parce que l'eau continue d'attirer, bien sûr. Les enfants aussi trouvent ces nouvelles destinations intéressantes et nous accompagnent ou nous rejoignent avec la tente. Après deux vacances dans le sud de l'Europe, nous partirons l'année prochaine à la découverte de la Scandinavie. Nous sommes très heureux de notre choix et nous avons encore beaucoup de projets pour l'avenir avec le Bay of Plenty III, notre "yacht terrestre".

Partagez
Retour
Impressum Notice légale Cookies Garantie Adria Sitemap
Copyright @ 2023 Adria Mobil d.o.o.